Mon opinion sur la nouvelle tendance de trading social

Si la tendance du trading social a pris une dimension digitale ces dernières années, cela n’en fait pas un concept récent pour autant. Né du désir des professionnels du trading de se regrouper au sein de communautés dématérialisées, le trading social a très vite évolué vers une approche plus inclusive. Si l’information reste au centre des ambitions de ces communautés, c’est surtout l’amélioration des gains issus du trading qui en est l’objectif premier.

Le trading social, une réponse logique à l’ultra digitalisation

Le trading social est la preuve qu’il existe très peu de secteurs aujourd’hui qui puissent échapper à l’ultra digitalisation à laquelle est enclin notre monde.

Dès lors que les marchés se sont dématérialisés et qu’Internet s’est mis au service du trading, ces pratiques ont peu à peu laissé place aux communautés digitales. Tout est donc parti d’un désir de se retrouver dans un cercle professionnel pour continuer à échanger. Les réseaux sociaux aidant, le trading social a vu le jour.

Il s’agissait essentiellement de forums réservés uniquement aux professionnels du trading. Au sein de ses communautés, les discussions tournent généralement autour de l’analyse technique des données boursières, un langage complètement inaccessible aux amateurs. Mais, c’est sans compter sur la force des réseaux sociaux qui ont su apporter une dynamique plus inclusive au trading social.

Le trading social, plus social que jamais

La tendance inclusive marche tellement bien que certains grands groupes s’en emparent et en font une vraie institution. Filiale de la Société Générale et courtier en bourse, Boursorama fait partie des pionniers en la matière en offrant un cadre accessible au grand public.

C’est une démarche suivie par de nombreuses jeunes entreprises qui se lancent dans le trading social à l’instar d’eToro. En plus d’être une plateforme d’OpenBook, eToro a su retranscrire l’idée initiale d’une’ communauté privilégiée de traders.

Ainsi c’est à la fois une plateforme qui met en contact les professionnels et les non professionnels. Mais elle permet aussi aux professionnels de se retrouver dans un cadre restreint à travers ce que le WeTrader appelle « une communauté de Top Users».

Une publication partagée par eToro (@etoro_official) le

eToro a aussi été à l’origine de la création du copy-trading. Ce mécanisme permet de suivre les recommandations de plusieurs traders à la fois. Le but est de permettre aux amateurs en trading de détecter et de suivre le trader qui propose le meilleur rendement ajusté au risque. Cette particularité fait d’eToro l’un des plus grands réseaux d’investissement et démocratise complètement l’investissement dans le trading social.

Le trading social, quand trader n’a jamais été aussi rentable

L’objectif premier du social trading est de démystifier le secteur et de permettre aux investisseurs de confier leur argent à des traders générant de bons chiffres et se faire plus de profit.

Le caractère inclusif du trading social transparait même dans la pratique en ce sens que ce type de trading profite aussi bien aux investisseurs qu’aux traders. Les deux agents ont de meilleures chances de se faire plus de gains, les premiers avec les bénéfices, les seconds avec des pourcentages de commission plus consistants.

Toutefois, si la mise en relation est un point important du trading social, ça reste tout de même du trading. Aussi même avec une bonne stratégie et un trader performant, les risques de perte ne sont pas exclus. Ils sont juste plus minimes

 

Jean Jacques Candelier

 

One thought on “Mon opinion sur la nouvelle tendance de trading social

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *